Space-O-Matic, le nouvel artbook de Manchu


Il y a longtemps, comme de nombreux jeunes français, je découvrais l’incroyable série d’animation Ulysse 31. Véritable choc pour moi de voir la transposition de l’Odyssée dans l’espace, je ne manquais aucun épisode de cette saga. L’un des éléments qui me poussaient à regarder la télé en mettant tout le reste de coté, c’était l’Odysseus.

 

OdysseusDessin de référence qui a servi de base à la création du vaisseau pour le dessin animé Ulysse 31

 

Le vaisseau d’Ulysse avec son intelligence artificielle et surtout son esthétique en forme d’œil ouvert, reconnaissable entre tous. Avec le temps et les souvenirs des vaisseaux, je me suis renseigné sur les créateurs des engins de la série. C’est ainsi que j’ai découvert les premiers travaux de Manchu. Philippe Bouchet de son vrai nom, un illustrateur qui de mon point de vue a tout de l’artiste d’exception. Il est l’un des rares artistes à pouvoir imaginer et peindre un futur plausible dans l’espace, avec un luxe de détails. Cela lui permet aujourd’hui de bénéficier d’une notoriété qui s’étend bien au-delà de nos frontières. Il a par exemple reçu le prix du meilleur artiste européen en 2015, décerné par l’European SF Society. Ainsi que le Prix Extraordinaire aux Utopiales 2015 dont il a effectué l’affiche que vous découvrirez au fil de l’article, un peu plus bas. Non content d’être capable de travailler sur ces visions futuristes, il peut représenter n’importe quel sujet avec une aisance déconcertante.

 

Artica, Le Grand Jeu, Golden Cup, La Guerre secrète de l’espace, Hauteville House, Jour J sont les titres de BD à succès qui bénéficient de ses couvertures. Et pour tout vous avouer, une série comme Artica m’a attiré justement par sa couverture. En la voyant, je me suis dit « tiens tiens, on dirait du Manchu »… Il a en effet cette capacité de produire des illustrations soignées et accrocheuses visuellement. Ce qui est la seule solution viable aujourd’hui pour émerger de cette masse de production de titres. D’ailleurs, les éditeurs ne s’y trompent pas quand ils veulent sortir du lot, ils savent exactement à qui s’adresser. Je pourrais aussi citer toutes les séries sur lesquelles il a collaboré, comme sur le design des véhicules de Golden Cup. Cependant plutôt que de m’étendre sur sa biographie, intéressons-nous au vif du sujet à savoir son nouvel artbook Space-O-Matic.

 

De par ses proportions, sa mise en page ainsi que sa pagination, ce livre s’inscrit dans la lignée des artbooks déjà édités par Delcourt. Avec une mise en page classique, le livre n’oublie pas d’être rédigé en français et en anglais. On s’étonnera du choix de la typographie qui ne ménage pas les porteurs de lunettes comme moi. La structure du livre et les choix artistiques sont conformes à ce que l’on attend pour ce type d’ouvrage. On est en face d’un artbook qui joue parfaitement son rôle d’écrin pour découvrir les travaux de Manchu.

 

manchu-space-o-matic-P1093391Space-O-Matic reste dans les mêmes proportions que les précédents Artbooks

 

Au sein du livre, vous pourrez découvrir de nombreuses toiles ainsi que les roughs préliminaires qui ont permis leur réalisation. Comme ici avec en pleine page l’affiche des « Utopiales de Nantes » de l’édition 2015.

 

manchu-space-o-matic-P1093368

 

Les nantais reconnaitront aisément l’endroit qui a servi de référence pour le décor. En ce qui me concerne, je vous en avais déjà parlé dans un article sur Nantes que vous pouvez consulter en cliquant ici.

 

nantes-ville-inspirante-P7203832

 

afficheutopiales-2015

 

Le livre nous donne un peu plus d’informations sur les techniques de l’auteur. Celui-ci n’hésite pas par exemple à utiliser un logiciel 3D pour générer des formes complexes, et à les utiliser ensuite en référence pour ses œuvres. En observant le résultat, on comprend aisément l’intérêt d’utiliser cette méthode. Au-delà de cette pratique, on reconnaitra tous qu’il faut une certaine dose de talent pour passer d’un rough 3D à la mise en couleur de l’image finale.

 

manchu-space-o-matic-P1093370

 

manchu-space-o-matic-P1093372

 

Passant d’un sujet à un autre, toute la compétence de l’illustrateur se remarque tout au long du livre. Peu importe la thématique, le niveau de réalisation des images retranscrit une identité forte et reconnaissable.

 

manchu-space-o-matic-P1093375 Créatures et paysages fantastiques sont autant de sujets que des prétextes à modéliser des imaginaires.

manchu-space-o-matic-P1093379

 

L’expression Vaisseau des mers prend tout son sens avec cette magnifique illustration. Celle-ci nous renvoie vers l’hydroptère, le trimaran dont les hydrofoils permettent aux navigateurs de littéralement voguer au dessus de l’eau. Ce tableau est certainement l’un des plus beaux de Manchu pour moi. En une image, vous avez tous les éléments qui en font une œuvre magique. Elle permet aussi de comprendre à quel point l’artiste n’a aucun problème pour réaliser des images exceptionnelles.

 

manchu-space-o-matic-P1093377

 

Manchu s’est aussi distingué lors de sa dernière vente aux enchères chez Christie’s, organisée par la Galerie Daniel Maghen en 2016. Son tableau est parti au dessus de son estimation pour la coquette somme de 25 000 euros… soit beaucoup mieux que deux ans auparavant, dans une autre vente dans la même maison.  Si vous êtes coutumier du site, vous savez bien que cette galerie a pour habitude de révéler des talents et de les exposer dans des conditions d’exception. (Vous pouvez cliquer ici et pour en avoir un aperçu). Croisons les doigts pour que la Galerie organise dans les mois à venir une belle exposition pour honorer comme il se doit cet auteur.

 

Manchu a pris pour habitude de souvent placer ses personnages dans des positions de contemplation. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder cette dédicace réalisée en 2009. Une habitude qu’il tient encore aujourd’hui dans ses cadrages. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, il avait déjà à l’époque réalisé un détail que l’on retrouvera dans une de ses illustrations passées en maison de vente.

 

manchu-space-o-matic-P1093383

 

manchu-space-o-matic-P1093385Je remercie à nouveau et publiquement ma femme qui, il y a 9 ans, brava la foule et les éléments pour obtenir mon précieux 😉

 

Habitué à créer des illustrations pour des couvertures de livres et d’albums, cette double page montre un ensemble d’images réalisé pour la maison d’édition Delcourt. Vous avez d’ailleurs peut-être déjà aperçu ses couvertures sans le savoir. Si elles avaient toutes étaient publiées en pleine page, le livre aurait gagné non seulement en qualité mais aussi en volume. La prochaine fois que vous tenez un livre de science fiction avec une belle couverture, regardez bien si elle n’est pas signée Manchu.

 

manchu-space-o-matic-P1093393

 

manchu-space-o-matic-P1093395

 

Le livre se conclut sur une réalisation de maquette qui se base sur l’une de ses illustrations. L’adaptation de ses univers en trois dimensions commence à générer de nouvelles possibilités pour cet auteur aux multiples talents. Pour en savoir plus sur la Steam Car, vous pouvez cliquer-ici et cliquer-là.

 

manchu-space-o-matic-P1093396

 

Conclusion

 

Manchu fait partie de ces auteurs français brillants et discrets que l’on aimerait voir beaucoup plus souvent sur le devant de la scène. Quand je l’ai abordé pour la première fois, je n’ai pas hésité à lui dire tout le bien que je pensais de sa carrière. Et c’est aussi pour cela que je n’hésite pas à vous en parler ici. Quand on parle d’art, de créativité, d’inspirations voire de visions, on ne peut passer à coté d’artistes comme celui-ci. Même si les conservateurs viendront me souffler que l’illustration n’est pas ce que l’on peut considérer comme de l’art contemporain. Je les inviterai à se poser de simples questions. L’art n’est-il pas avant tout un formidable moyen d’expression ? Une invitation à la projection, au rêve et à la discussion ? C’est exactement tout ce que l’on voit dans l’œuvre de Manchu. Du rêve, de la fantasy, de la passion et au-delà de l’exercice de peinture une fabuleuse habileté à synthétiser des messages complexes. Tout cela au service d’une production d’images qui ne cesseront de nourrir des imaginaires.

 

Les passionnés d’illustrations comme les aspirants artistes auraient tout intérêt à se procurer ce livre. Il nous offre de très belles compositions et des images assez fortes pour en inspirer d’autres. Je ne compte pas le nombre de fois où je l’ai feuilleté depuis qu’il est entré chez moi. Ma seule certitude c’est qu’il me donne envie d’en avoir d’autres et de voir des originaux le plus rapidement possible. Si comme moi vous êtes friand de science fiction, de nouvelles technologies et de concepts spatiaux, ne perdez pas plus de temps à réfléchir sur l’intérêt de ce livre. Il prendra sa place dans votre bibliothèque aux cotés d’auteurs comme Chris Foss, John Harris, Ralph McQuarrie  ou encore Doug Chiang dans une certaine mesure.

 

J’espère qu’un jour les éditions Delcourt (ou d’autres ?) publieront un livre dans un format plus valorisant pour les illustrations. Une fois de plus, nous sommes en face d’un auteur dont certaines illustrations ne peuvent se contenter d’un quart de page. J’avais déjà évoqué ce point sur ma précédente critique sur le dernier livre de Syd Mead. J’ai exactement le même sentiment ici. Il est peut-être temps de publier un recueil plus important, avec plus d’esquisses et de tableaux en pleine et double page. Comme je le dis souvent, Il y a des clients pour « les livres de table ». Reste à les imaginer et les produire avec la qualité que cela requiert. En attendant cette hypothétique publication, il vous reste tout comme moi la possibilité de vous procurer celle-ci. Mais dépêchez-vous, une fois les derniers exemplaires écoulés, il vous sera plus que difficile d’en obtenir un. Les occasions sont rares et chères. (L’ancien Artbook volume 2 est disponible entre 150 et 500 euros !!). Alors achetez-le pendant qu’il est encore accessible et disponible un peu partout.

 

Art of Manchu 3. Space-O-Matic


Neuf à partir de: EUR 29,95 En stock

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.