La Cité de l’Architecture et du Patrimoine 3


 

La cité de l’architecture et du patrimoine est une aile du palais de Chaillot, qui se trouve face à la tour Eiffel sur la place du Trocadéro. Le bâtiment a connu plusieurs vies et depuis qu’il s’est tourné sur la thématique de l’architecture, je dois admettre qu’il ne cesse de cumuler d’excellentes expositions. Les 22 000 M2 du bâtiment sont parfaitement exploités et participent à la qualité des événements qui s’y déroulent. J’avais déjà pu y apprécier à l’époque l’exposition « l’architecture dans la BD », et récemment c’est l’exposition « Revoir Paris » qui a ravi les fans de François Schuiten et Benoit Peeters.

 

Je ne vais pas vous présenter en intégralité la partie patrimoine (composée d’impressionnants moulages) du plus grand centre d’architecture du monde. Je vais plutôt me focaliser sur la partie la plus contemporaine et l’exposition en cours. Le musée, qui se compose de trois galeries, dresse un panorama unique de l’architecture allant du XII ème siècle à nos jours. Les images que vous allez maintenant découvrir proviennent de la galerie d’architecture moderne.

 

cite-de-l-architecture-P5140368

 

En prenant au fur et à mesure des photos des projets et maquettes disposés dans cette galerie, j’ai réalisé une chose très étonnante. C’est que la plupart des projets exposés a été réalisée en Ile-de-France. La Défense étant pour le moment le seul quartier d’affaires français de cette envergure, il est naturel de découvrir des projets réalisés ou d’autres abandonnés, comme cette immense tour qui devait naitre à proximité de l’arche de la Défense mais qui n’a jamais dépassé le stade de la maquette.

 

cite-de-l-architecture-P5140419cite-de-l-architecture-P5140407Le Cnit avec sa structure unique est bien présent sur le parvis de la Défense.

 

Redécouvrir l’église notre Dame du Raincy ou encore le bâtiment de l’ancienne chocolaterie Meunier de Noisiel m’a immédiatement projeté dans des souvenirs que seuls certains lecteurs pourront comprendre. Au-delà de cette minute nostalgique, il y a indéniablement une concentration architecturale francilienne si importante que l’on pourrait passer une vie à visiter des lieux dans cette seule région française. L’Ile-de-France a toujours été un laboratoire d’architecture, Ia ville de Noisy-le-Grand héberge par exemple quelques bâtiments emblématiques. L’un d’eux (cliquez ici pour le voir) a servi l’année dernière de décor pour une des scènes du film Hunger Games. En prenant conscience qu’une infime partie de ce qui existe dans la région francilienne est exposée, on pourrait croire qu’il faudrait bâtir un nouveau musée pour présenter uniquement les merveilles architecturales qui la composent.

 
cite-de-l-architecture-P5140402cite-de-l-architecture-P5140413

Notre-Dame du Raincy bénéficie d’une maquette ouverte et d’une reconstitution grandeur nature d’une partie de sa structure

cite-de-l-architecture-P5140414
 

Des bâtiments parisiens sont présentés pour mieux comprendre l’évolution de la distribution des pièces dans un appartement.

 
cite-de-l-architecture-P5140425

 

Des ouvrages réalisés dans Paris intramuros sont bien là aussi avec des exemples d’appartements en détails, ainsi que des réalisations plus spectaculaires et récentes comme le superbe bâtiment de Citroën présent sur les Champs Élysées. En l’apercevant en maquette, on a cette sensation de voir une coque vide mais une fois à l’intérieur l’espace exigu des niveaux donne une impression totalement contraire. Celui–ci n’étant pas très large, le choix judicieux de la couleur et le fait qu’il baigne constamment dans la lumière optimise le peu d’espace disponible dédié à la circulation. Malgré tout, je dois avouer qu’à l’intérieur on se sent plutôt comme un insecte. La structure qui présente les automobiles, à raison d’un véhicule par étage, est placée au centre de l’édifice. La coque transparente qui recouvre l’immeuble confirme la sensation d’être piégé sous une cloche en verre, passant d’un étage à l’autre comme sur un présentoir à gâteaux.

 

cite-de-l-architecture-P5140430

 

 

Un bâtiment, combien de vies  ?

 

L’exposition temporaire visible actuellement « un bâtiment, combien de vies ? » vous permettra d’aborder la question de la réhabilitation via plusieurs projets allant de l’habitation particulière à l’école d’architecture. L’espace dévoué à l’exposition est relativement petit en comparaison avec la surface disponible à ce niveau du bâtiment. Les projets sélectionnés ne sont pas forcément les plus emblématiques mais offrent cependant une variété suffisante pour obtenir une idée des possibilités architecturales des bâtiments. A une époque où l’on rase tout pour passer à autre chose, l’exposition propose de découvrir une vision du « recyclage » dans le domaine de l’architecture. Sachant que des bâtiments patrimoniaux de qualité sont disponibles dans toutes les villes de France, on se dit que l’exposition devrait être obligatoire pour tous les hommes politiques influents du pays.

 

cite-de-l-architecture-P5140394

 

J’ai personnellement trouvé cette exposition un peu trop petite et le choix de présentation des maquettes est un peu déconcertant. En effet, au dessus de celles-ci quatre panneaux vous présentent des projets dont trois n’ont aucun rapport avec la maquette exposée. On sent bien ici que les contraintes spatiales ont obligé les scénographes à un compromis qui n’est pas des plus judicieux. Pour palier au manque de maquettes présentées, une immense frise chronologique vous propose de voir différents projets architecturaux à travers le monde sur cinquante ans. Saluons aussi cette abondante documentation qui reprend le classement thématique de l’expo. Celle-ci, mise à disposition gratuitement du public, facilite la compréhension des projets architecturaux exposés. Le catalogue d’exposition, quant à lui, se présente plus comme une Bible à la vue de l’épaisseur et sera, à mon avis, un ouvrage indispensable pour les passionnés d’architecture.

 

cite-de-l-architecture-P5140397
cite-de-l-architecture-P5140374

 

Les parisiens reconnaitront l’école Nationale Supérieure d’Architecture de Paris – Val de Seine. Réalisée par le cabinet Frédéric Borel architecte, celle-ci a été installée dans une ancienne usine d’air comprimé. Visible dans le quartier de la bibliothèque de France, qui est surement l’un des endroits les plus en mutation en ce moment dans la capitale. Un article serait nécessaire pour vous y dévoiler tout ce qui s’y passe. Vous pouvez compter sur moi pour y revenir en temps voulu et vous raconter comment on recouvre une voie ferrée pour construire un nouveau quartier. En attendant, vous pouvez en savoir plus sur l’historique de l’usine en cliquant sur le lien ici.

 

cite-de-l-architecture-P5140372cite-de-l-architecture-P5140385Maison Shishiodoshi, Rezé, Loire Atlantique, 2008-2010, Avignon-Clouet Architecte.

 

Une maison particulière qui s’agrandit et qui s’offre par la même occasion un système de récupération des eaux de pluie en s’inspirant de la culture japonaise. La maison doit son nom au système japonais qui permet d’effrayer les animaux nuisibles à l’agriculture. Si vous regardez attentivement la structure metallique, vous reconnaitrez la forme du système qui se compose d’un bambou coupé afin de recevoir l’eau pour faire du bruit. Cliquez-ici pour en savoir plus sur le Shishi-odoshi.

 

cite-de-l-architecture-P5140384cite-de-l-architecture-P5140371

Vous avez un bunker et vous ne savez pas quoi en faire ? Et pourquoi pas le transformer en salon de thé ?

cite-de-l-architecture-P5140370cite-de-l-architecture-P5140377

La médiathèque la Madeleine et sa magnifique structure triangulaire réalisée par Tank architectes.

cite-de-l-architecture-P5140395

 

Cette exposition intéressante à plus d’un titre a au moins le mérite d’être accessible à tous les niveaux. On regrettera que certains projets ne bénéficient que d’une image imprimée de grande dimension sans aucune autre explication qu’un titre et une année. Si vous êtes intéressé de près ou de loin par l’architecture et que vous ne connaissez pas le palais de Chaillot, cette exposition est surement le prétexte qu’il vous faut pour vous y rendre et ainsi comprendre l’un des enjeux du patrimoine architectural français.

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

3 commentaires sur “La Cité de l’Architecture et du Patrimoine