Benjamin Lacombe, exposition « Curiosities »


Benjamin Lacombe est une figure connue de l’illustration jeunesse. Officiant aussi bien dans la bande dessinée qu’en illustration, il a eu l’opportunité d’être distingué assez jeune. Cela lui a rapidement permis de se lancer dans des projets de plus en plus ambitieux. N’ayant pas peur des challenges, il s’est attaqué à des classiques de la littérature d’Alice au pays des merveilles au bossu de Notre Dame. Son identité graphique a fédéré pas mal de fans à travers le monde. Ce qui lui assure un succès quasiment garanti à chacune de ses sorties. En clair, il est l’un des auteurs français les plus talentueux de sa génération.

 

Benjamin Lacombe : illustrateur, auteur mais surtout créateur à la notoriété internationale


benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141390
 

Au-delà des prix et des publications, sa technique illustrative est assez reconnaissable et gagne en qualité année après année. Il n’est pas rare de voir des effets de profondeur de champs et des compositions cinématographiques dans ses tableaux. Ses productions sont toujours très colorées mais arrivent souvent à jouer des ombres pour révéler des cadrages à la fois dramatiques et esthétiques. Si vous observez avec attention certains dessins, vous y verrez le rôle de la lumière. Celle-ci théâtralise des situations classiques densifiant un peu plus symboliquement ses dessins.

 

Une exposition haute en couleurs et riche en surprises

 

Par le biais de cette exposition organisée par la Galerie Daniel Maghen, on peut obtenir une radiographie assez précise de sa production artistique. Si vous êtes un fan ou un lecteur de Benjamin Lacombe, vous ne serez pas dépaysé par les atmosphères et les personnages de son univers. Pour ce qui est des autres, il faudra vous accoutumer à des représentations parfois sombres et mélancoliques, autour de thèmes chers à l’auteur. On notera son intérêt pour la nature et les compositions proches de cabinets de curiosités. Cela lui permet de piocher dans un vivier d’inspirations qui le met en opposition avec des illustrateurs plus classiques.

 benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141387 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141389

 

Une identité graphique reconnaissable sur n’importe quel support

 

Les illustrations de Benjamin Lacombe séduisent tellement, qu’elles ont pour habitude de se retrouver sur des produits dérivés de toutes natures. Elles inspirent aussi d’autres auteurs pour produire des œuvres tridimensionnelles. Au sein de l’exposition, il est possible de voir des sculptures réalisées par Julien Martinez. Celles-ci sont naturellement inspirées des personnages créés par l’auteur. On reconnaitra les visages poupins et les compositions qui permettent de reconnaitre son style entre mille. Une vidéo partagée sur facebook nous plonge dans les coulisses de l’exposition. Et nous apprend que l’artiste a retouché au pinceau les visages de ces poupées. Pour la voir, cliquez-ici.

 
benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141394 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141395 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141399 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141401 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141391 

Benjamin Lacombe est un artiste très prolifique qui peut passer aisément d’un style à l’autre. Il peut tout aussi bien travailler sur des images avec des ambiances inquiétantes pour se tourner par la suite vers des atmosphères radicalement différentes. Ce qui fait le lien entre toutes ses œuvres reste sans contexte un niveau de détails très élevé. Ainsi qu’un souci de qualité au niveau de la mise en scène, afin d’agrémenter la trame narrative de son histoire. On pourrait aller jusqu’à percevoir un effet de lumière (en forme de halo) assez récurent, qui n’est pas sans rappeler ce que l’on pouvait voir auparavant dans les vieux films en noir et blanc.

 benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141400 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141402 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141403 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-OPC141405 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141413 

Je ne ferai pas d’étude détaillée des tableaux de Benjamin Lacombe, de nombreuses interviews et reportages sont disponibles sur le net. Je ne peux que vous inviter à vous intéresser au personnage si vous ne le connaissez pas. Il prend le temps de décrire sa démarche qui ne se limite pas aux œuvres, puisque son métier reste quand même de raconter des histoires que l’on retrouve au sein de livres. Et quand on sait qu’il s’implique jusqu’à la sélection du papier de ses livres, on comprend que son succès n’est pas le fruit du hasard.

 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141406 

En me déplaçant avant l’heure du vernissage, j’ai pu profiter de l’exposition sans les centaines de visiteurs qui étaient présents par la suite. Une vidéo de l’ambiance du vernissage est visible sur ma page facebook. Un petit clic ici vous donnera un aperçu.

 
benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141410_1 

benjamin-lacombe-exposition-galerie-daniel-maghen-2018-PC141409 

Conclusion

 

Pour les professionnels des arts, le style de Benjamin Lacombe peut facilement se rattacher au mouvement « LowBrow Pop Surrealism« . Aux Etats-Unis, des artistes comme Mark Ryden produisent des images dont les compositions sont dans l’esprit de certaines œuvres de Lacombe. On aime le rattacher à d’autres artistes et réalisateurs connus. Cependant, il faut bien garder à l’esprit qu’il est avant tout un illustrateur. Par conséquent, avec le temps, il réussira à imposer une signature et un style graphique qui l’éloigneront définitivement des poncifs du genre.

Comme vous avez pu le constater sur les images, j’ai dû composer avec des vitres qui ne m’ont épargné aucun reflets. Malheureusement, cela ne me permet pas de vous montrer le niveau de finesse des illustrations. Mais vous savez quoi ? Le livre « Curiosities » vous permettra d’apprécier les images à leur juste valeur. Cet artbook regroupe 15 ans de travail. Autrement dit, vous aurez entre les mains un impressionnant concentré d’illustrations. N’hésitez pas à vous rendre à la galerie avant la fin de l’exposition. Vous pouvez me croire, vous ne regretterez pas le déplacement. Elle se déroule jusqu’au 19 janvier, donc si vous êtes dans le coin, vous savez quoi faire 😉

Pour accéder aux originaux en vente sur le site de la galerie cliquez-ici.

Pour consulter le site de Benjamin Lacombe cliquez-ici.

 
 

Voici d'autres articles qui pourraient vous intéresser

  • 22
  •  
  • 100
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.