2014, une nouvelle année pour accomplir plus de rêves 17


 

Meilleurs-voeux© copyright image : Antoine Titus

 

Trois mois se sont écoulés depuis le lancement du Souffle Créatif, et pourtant j’ai cette sensation d’avoir commencé à écrire il y a dix ans. L’année 2013 s’est achevée sur de bonnes nouvelles, alors l’envie d’effectuer un bilan trimestriel s’est imposée d’elle-même. Mon optimisme pour le fond et la forme de ce projet ne s’est pas dégonflé. En passant de 2013 à 2014, rien n’a changé et cela malgré les esprits obtus qui, dès le départ, n’y voyaient aucun intérêt. La sélection naturelle a fait son cheminement, et aujourd’hui, si vous lisez ces lignes c’est que vous faites partie de ceux qui désirent prendre le temps d’ingérer des informations différentes de celles que l’on vous sert quotidiennement. Certains s’étonnent encore de la longueur de mes billets, ceux-ci ne diminueront pas dans leur densité. Je sais qu’aujourd’hui on adore apprendre les théories de Kant en un paragraphe ou comprendre la relativité en une expression, mais ça ne sera jamais le cas ici.

 

J’ai lu avec attention de nombreux guides de stratégie de blogging. Apparemment, il serait bon d’écrire en mots-clés avec une technique pyramidale qui indiquerait l’intégralité d’un contenu dès les premiers mots. Bien qu’ayant pris connaissance de ces bons conseils, je vais continuer de m’accorder cette liberté d’écriture autant dans mon style que dans la longueur de mes textes. J’aimerais conserver une forme de spontanéité qui n’obéirait pas à des lois SEO et à des stratégies de référencement dédiées aux moteurs de recherche. J’ai encore récemment lu un article qui indiquait que l’on devait « absolument » écrire d’une manière différente quand on rédige du contenu pour le Web. Je reste dubitatif quant à la conversion d’un style d’écriture pour générer du « trafic » Internet. Qui se permettrait de réécrire des romans pour être lu plus rapidement sur une tablette ?

 

Je pars du principe qu’une structure classique, obéissant à cette bonne vieille loi du « sujet, verbe, complément », prend toujours l’ascendant sur l’association d’un texte copié-collé d’un autre blog, accompagné « d’hashtags » pour le lecteur pressé. Je vous propose la théorie du verre à moitié plein, en vous disant que si vous aimez lire,  la bonne nouvelle est qu’il vous est possible grâce aux billets déjà publiés de passer autant de temps sur ce site que devant un épisode de « Plus belle la vie ». Information non négligeable quand on passe de longues soirées d’hiver devant un bon feu de cheminée. 

 

Le mois de décembre n’a pas seulement été un mois de bonnes rencontres et d’excellentes découvertes, il a aussi confirmé votre engouement pour cette plateforme. Les statistiques parlent d’elles-mêmes (la barre des 3000 visiteurs sera bientôt franchie) et vos commentaires, qu’ils soient publics ou adressés directement via le formulaire de contact, sont autant positifs qu’instructifs. De par nos nombreux échanges, j’ai pris la pleine mesure des différents profils des lecteurs du Souffle Créatif. Artistes, amateurs, nouveaux contacts professionnels ou encore membres de ma famille (clin d’oeil tout particulier à mes beaux-parents), vous êtes tous ici pour une raison précise. Vous souhaitez en découvrir toujours plus, jour après jour, que ce soit au travers de salons ou d’articles thématiques sur la créativité. J’aimerais, si vous le permettez, attribuer deux palmes d’or symboliques de la navigation aux internautes qui ont passé le plus de temps sur ce site en utilisant leur téléphone portable. Plus de 38 minutes pour l’un, plus de 20 pour l’autre. Quand on vous dit que l’Avenir du web passera par le « Responsive Design », si votre site n’est pas compatible… il est l’heure de le mettre à jour.

 

Avoir des chiffres aussi encourageants est une bonne chose en soi, et ceux-ci peuvent être interprétés de mille et une manières.  Malgré tout, je pense que l’erreur à ne pas commettre serait de vous considérer comme de simples données. Nombreux sont les bloggueurs qui les utiliseraient pour interpréter vos comportements de navigation et ainsi réorienter leur contenu. Pour être tout à fait honnête avec vous, que vous passiez 3 minutes ou 20, cela ne changera rien à l’envie que j’aurai de continuellement aller à la découverte de créateurs comme de nouveaux sujets.

Cependant, j’insiste sur ce fait important à mes yeux, ce qui compte réellement pour moi aujourd’hui c’est Vous.

Vous qui vous êtes parfois reconnus dans mes propos ou qui avez adhéré à mon point de vue. Vous qui faites partie de ces nombreux anonymes qui ont pris le temps de me lire, dans une période où l’on a toutes les meilleures raisons du monde pour ne pas s’accorder un vrai temps de lecture. Vous qui êtes artistes et qui m’avez autant inspiré ces mots que donné envie de vous rencontrer pour en savoir plus et de le partager au plus grand nombre.

 

Dès le lancement de ce site, je n’avais qu’un souhait, vous parler de créativité et vous exposer la manière dont je la percevais tout autour de nous. A ce souhait, d’autres s’y sont joints dont celui-ci : Accorder du temps à ces auteurs oubliés et ignorés quels qu’ils soient alors qu’ils essaient de changer le monde à leur manière. Que ce soit par des couleurs, de la matière, des mots et toute autre forme d’action qui pousserait n’importe qui à réfléchir, à se lever et à observer le monde des arts, non plus comme une activité de loisir mais comme une discipline aussi noble et inspirante que les autres.

 

Je ne cesse de lire que les temps sont durs et qu’il est difficile de vendre, de communiquer et de vivre dans cette société en cumulant des activités. J’ai la sensation que cette vision du monde apparaît tous les dix ans. Je n’ai bien évidemment pas cette croyance, je crois au contraire que nous ne sommes plus au Moyen-Âge. Appliquer ces coutumes, nous condamne d’avance à la régression. Que ce soit dans notre société comme dans nos actes quotidiens, certains systèmes de pensée doivent disparaître. En se répétant chaque jour que tout va mal on arrive malheureusement à s’en convaincre. Pourtant ils sont nombreux à tirer leur épingle du jeu, à réussir et évoluer avec le sourire au dessus d’une masse déconcertée. Comment font-ils ? En se rapprochant les uns des autres sans peur, en s’octroyant quelques conseils ou ne serait-ce qu’un peu d’attention nous abattons des murs et construisons des ponts essentiels à l’évolution de la société. J’ai lu ici-même dans le commentaire d’un internaute que ses professeurs d’arts de l’époque condamnaient son éclectisme. Pourquoi se contenter d’une seule aptitude si on en maîtrise plusieurs ? A-t-on déjà vu un mécanicien se refuser à changer un élément de carrosserie sous prétexte qu’il ne touche à rien d’autre qu’au moteur ? Est-il possible d’imaginer un boulanger ne vendre que des baguettes et ne pas savoir faire de pâtisserie ?

 

Que vous soyez artistes ou simple lecteur, prenez ne serait-ce que cinq minutes pour vous accorder le temps de croire en ces mots :

 

Soyez multiples, ne laissez jamais une activité professionnelle vous contraindre à une tâche unique. Ne laissez jamais de mauvais conseillers briser vos rêves. Et enfin, ne laissez jamais aucune croyance d’un autre âge atteindre votre esprit.  Je sais de source sûre qu’il est plus facile de trouver des personnes pour vous dire que cette vision est impossible à tenir qu’un entourage vous encourageant à la mettre en pratique.  Cependant, la base de tout esprit créatif est de croire en d’autres pistes que celles qui apparaissent de manière trop évidente. Ici, peu importe le sujet que j’aborderai, jamais vous ne lirez que telle ou telle chose est impossible à accomplir. Mon discours peut apparaître comme celui d’un coach qui chercherait à remonter le moral de ses troupes. (Si l’équipe de France a besoin de mes services, le formulaire de contact est en haut à droite). En réalité, ce n’est que le point de vue d’un homme qui, lorsqu’il retrousse ses manches, voit des cicatrices qui lui rappellent quelques principes de vie, dont celui-ci :

 

hand© copyright image : Antoine Titus

 

Accomplir chaque jour un acte qui donne la sensation d’avoir vécu plutôt que d’exister. 

 

Je vous adresse à tous mes meilleurs voeux et je vous dis à bientôt sur le Souffle Créatif pour de nouvelles actualités. Puisqu’il faut toujours démarrer les nouvelles années, soit par de bonnes résolutions soit par de grandes expressions, voici celle que je vous offre pour l’année 2014

 

 « Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. »

 Antoine de Saint-Exupery

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

17 commentaires sur “2014, une nouvelle année pour accomplir plus de rêves

  • eva lhyn

    Les articles sont longs mais c’est un plaisir de les lire. Parfois il n’est pas envisageable de faire passer le fond de la pensée en un résumé mal adapté. Très bonne année de rêves et de passion !

    • Antoine Auteur du billet

      Merci Eva, il est agréable de lire que nous partageons le même point de vue. Je vous souhaite aussi une très bonne année de passions artistiques 😉

  • Annie

    Bonjour Antoine,
    on écrit pour le plaisir d’écrire, de transmettre et pour le plaisir de celles et ceux qui viendront nous lire… pourquoi se contenter d’être lu(e) par des machines de SEO 😉
    Je te souhaite une très belle année ambitieuse et déraisonnable !
    A bientôt

    • Antoine Auteur du billet

      Merci Annie, Je te souhaite aussi une excellente année, avec bien entendu beaucoup de réussite pour ta nouvelle offre d’accompagnement 😉

  • Sybille

    MERCI de ces mots qui ont tellement d’importance. Que le plus grand nombre vous lise pour revenir à leur source. Merci de m’avoir fait commencer ma journée de la meilleure manière qui soit, c’est à dire en me redonnant une piqure de rappel , bof j’aime pas trop cette métaphore…. sur l’importance de rester droit avec ce qu’on est et de proposer rien d’autre que ça, mais tellement à travers ça justement. bien belle journée à vous

    • Antoine Auteur du billet

      Merci Sybille, Si j’ai réussi à vous faire démarrer votre journée sous les meilleurs augures, j’aurai au moins atteint un de mes objectifs 😉 Ne pas trahir ma personnalité en modifiant mes idées en fonction du comportement des internautes en est un autre, que je m’évertue à appliquer aussi. Bonne semaine à vous :-)

  • Nobre Christine

    Bonsoir Antoine,
    Merci pour votre mot(s), la longueur n’est vraiment pas un problème, seul le contenu importe et quand il est aussi intéressant on le lit jusqu’au bout et fi de ce monde qui court, fi à tous ceux qui ne prennent le temps de rien, fi à tous ceux qui veulent tout très vite…le temps est contre nous mais aussi avec nous, utilisons-le au mieux. Merci pour cette belle citation de Saint Exupéry si vraie…une très belle année à vous , et que le rêve nous emporte tous !

    • Antoine Auteur du billet

      Merci Christine. Je reconnais bien là les mots de l’artiste passionnante que j’ai rencontrée. Je vais m’évertuer à prendre le temps de comprendre ce monde pressé pour en saisir le maximum de subtilités et de merveilles. Je vous souhaite une très bonne année et surtout une belle réussite lors de votre prochaine expo :-)

  • Céline

    En direct de Montréal, and soon New York, un hello de passage… Je parle de toi et de ton blog ici, rêve, intuition, conviction, réalisation, all is connected et ici ils l’ont compris… We have business waiting for us over here 😉 À bientôt pour la suite…

    • Antoine Auteur du billet

      Merci Céline pour ce retour encourageant. Il est clair que l’avenir doit s’envisager à l’échelle internationale. Mon passeport est prêt depuis longtemps déjà, il ne me reste plus qu’à valider quelques étapes ici avant de me pencher sur la question… Wait and see…

  • Aline - La Homemade Box

    Je suis d’accord avec toi. L’homme est comme un arbre: un métier et des dizaines de tâches différentes menant à mille et une réussite. 😉
    En tant qu’entrepreneuse, il est « obligatoire » d’effectuer des tâches multiples sinon nous n’existerons pas surtout qu’on ne peut pas employer plusieurs employés si nous n’avons pas grand chose pour les payer…
    Pour ma part, c’est ce que j’aime dans mon activité: la diversité! Je m’imagine faire la même tâche tous les jours, ce serait bien trop ennuyant et cela me dégoûterait presque de mon métier! Alors porter plusieurs casquettes, faire des tâches différentes chaque jour, j’aime ça! Cela me permet d’explorer différentes parties de moi-même et d’avoir plusieurs « domaines de réussite ». =)