Salon Art Shopping 2013 1


 

salon-artshopping-09

 

 

La semaine dernière, de nombreux événements artistiques ont pris place dans la capitale. La FIAC a monopolisé l’attention des médias avec son lot d’artistes et de galeries tout aussi célèbres. Plutôt que de m’y rendre et de faire la promotion de ce que vous pouvez aisément trouver dans n’importe quel magazine d’art, j’ai décidé de me pencher sur un salon plus intimiste en me rendant à Art Shopping.

 

C’est un salon à dimension humaine qui prend place dans le carrousel du Louvre. Je n’émettrais pas d’avis sur le salon en lui-même car je ne veux pas me poser en critique « officiel » d’événements. Je pense m’être penché sur le sujet comme il se devait dans le billet « les salons artistiques : un marché à révolutionner ».

 

Cette semaine, je voulais vous offrir une petite bouffée d’oxygène avec quelques images prises au détour des allées. Parmi les nombreux stands du salon, j’ai pu faire la rencontre de quelques peintres de grand talent dont un peintre italien au style à la fois figuratif et abstrait. Celui-ci devrait normalement rejoindre le rang de mes interviewés dans les semaines à venir, dans la nouvelle section que j’inaugure cette semaine avec le photographe Patrick Peter.

 

D’ici là, je vous offre un aperçu de son travail qui s’étend sur des toiles de grande taille. En discutant quelques minutes avec Allessandro Mazzoni, j’ai pu découvrir une partie de son histoire et de sa démarche. Celles-ci faisant écho à un prochain billet en cours d’écriture je ne résiste pas à la tentation de vous diffuser une partie de son travail pour patienter. Les toiles d’Allessandro illustrent pleinement les « petites pépites » que l’on pouvait découvrir en s’attardant dans ce salon où les surprises n’étaient pas rares.

 

 

salon-artshopping-04

 

salon-artshopping-16

 

 

Toujours dans la catégorie des peintres italiens, voici un artiste Gerolamo Scaccabarozzi (Gerry) dont les oeuvres étaient si bien cachées que vous pouviez passer à coté sans même vous en apercevoir. Les images ne témoigneront jamais de la finesse des détails de ses toiles mais j’ai apprécié cette peinture qui n’est pas sans rappeler, sous certains aspects, l’héroic fantasy. L’auteur n’en est pas non plus à son coup d’essai puisqu’il peint depuis plusieurs décennies et ses toiles font la part belle à des mondes imaginaires lumineux et précis.

 

salon-artshopping-01

 

salon-artshopping-02

 

Voici l’un des stands qui a le plus retenu mon attention. Il faut croire que cette peinture toute en douceur et le peu d’oeuvres exposées ont participé à la sensation de bien-être qui se dégage des toiles. Une fois de plus, les images ne peuvent témoigner de la richesse des tableaux qui, au premier coup d’oeil, paraissent plats alors que c’est loin d’être le cas. Je ne peux que vous inviter à aller sur le site internet de Ju Jeong-Ae où vous pourrez en apprendre un peu plus sur une artiste qui ne laisse personne insensible. Malheureusement, elle nous a quitté cette année vous laissant ainsi peu de chance de revoir ses oeuvres dans les prochains salons. Nul doute qu’elle laisse derrière elle une oeuvre dont la sensibilité restera indiscutable. 

 

salon-artshopping-12

 

salon-artshopping-13

 

La galerie japonaise SOHO art gallery a fait le déplacement et une fois de plus les talents asiatiques ne sont pas passés inaperçus. Bravant la foule et prenant mon courage à deux mains,  j’ai quand même réussi à prendre une portion du mur où l’artiste Takuro Ezoe avait quatre tableaux exposés. Il fallait avoir l’oeil et ne pas se laisser perturber par la profusion de tableaux dans les allées. Celles-ci n’étant pas très larges, vous pouviez passer à coté de petits trésors comme ceux-là. Pour les voir sous un meilleur angle et accéder à la fiche de l’auteur cliquer ici vous ne le regretterez pas.

 

salon-artshopping-05

 

salon-artshopping-14

 

Le stand de la galerie était assez spacieux dans sa partie interne avec une mise en scène judicieuse. Cela permettait d’apprécier à bonne distance des tableaux de petit format hauts en couleurs. Forcément, dès qu’il y a un arbre en peinture je ne suis pas très loin. C’est l’artiste Nozaki Haruka qui m’a séduit avec son triptyque dont les teintes et les textures semblaient littéralement sortir de la toile.

 

salon-artshopping-23

 

salon-artshopping-24

 

salon-artshopping-22

 

Quand une artiste vous accueille avec le sourire et prend le temps de vous présenter l’ensemble de ses tableaux, en général, je ne résiste pas. ‘Gangnam style’, c’est par cette expression qu’elle m’a présenté le pays d’où elle venait, c’est-à-dire la Corée du Sud. Au-delà de sa bonne humeur, Kim Mi-Hyo a pris soin de m’expliquer qu’elle ne faisait qu’interpréter des messages qui lui étaient transmis et qu’elle se laissait guider sur sa toile sans forcément penser à la composition ou à la forme.

 

salon-artshopping-07

 

En conclusion, Art Shopping est vraiment un rendez-vous intéressant qui vous fera passer un bon moment pour peu que vous accordiez du temps aux peintres présents. Même si, comme partout, il n’est pas rare d’en vouloir toujours plus à la fin du salon, vous aurez quand même l’occasion de trouver des images et des personnalités inspirantes. Alors, l’année prochaine n’hésitez plus à intégrer l’événement dans votre agenda car, à défaut de pouvoir acheter des oeuvres, vous aurez toujours l’occasion de prendre une bonne bouffée d’oxygène. N’est-ce pas là une raison suffisante pour ne pas rater la prochaine session ?

 

salon-artshopping-25

 

 

 

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Commentaire sur “Salon Art Shopping 2013