Improviser : Pourquoi l’imprévu favorise la créativité


Improviser : Pourquoi l’imprévu favorise la créativité de Robert Poynton est une nouvelle publication qui nous vient des éditions Pyramyd. Ce livre entre dans la collection des « Do Books ». Pour rappel, ces ouvrages sont au nombre de 4 à ce jour. Ils vous permettent d’appréhender certains thèmes sous un nouvel angle. Dans le cas présent, il s’agit de percevoir la créativité sous l’angle de l’imprévu.

 
 

Faire face à l’inattendu avec les bons outils et le bon point de vue

 

Plus dense que l’ouvrage dont je vous ai parlé il y a peu (Concevoir), Improviser nous offre une tonalité ainsi qu’une mise en page différentes. L’auteur nous propose ici une vision originale de nos gestes du quotidien, et effectue des parallèles simples pour nous expliquer comment nous pourrions les mettre à contribution. Son objectif tout au long de l’ouvrage est de nous inviter à prendre conscience de nos capacités créatives. Et de travailler à leur développement.

Pour cela, nul besoin d’avoir des bases d’expert en créativité. Le livre s’adresse à tous, amateurs comme professionnels confirmés. Il tend plus à vulgariser une méthode en insistant sur la nécessité de sortir des cadres établis. Faire attention au monde qui nous entoure est une piste que l’on lit souvent dans les publications sur la créativité. L’auteur insiste à son tour sur ce point, en vous invitant par exemple à vous focaliser sur vos sens et sur des détails. L’écriture du livre est en elle-même très agréable, aucun vocabulaire particulier ne vient en obstruer la compréhension. Il est si limpide qu’il se lit assez rapidement, sans pour autant que vous ne le laissiez de coté une fois terminé.

En effet, il rentre dans cette catégorie de « livre à tendance pédagogique » avec lesquels on peut construire une réflexion durable sur une méthodologie créative. L’objectif du livre est quand même de vous donner des outils et des méthodes de fonctionnement. Il y a donc fort à parier que vous y reveniez souvent pour y relire des exemples, ou pour revenir sur les exercices pratiques. Le livre se compose de la manière suivante :

 
1_ La promesse

2_ La pratique

3_ Communication

4_ Créativité

5_ Leadership

6_ L’impro en action

7_ L’art du jeu
 

 

« Quand on voit les erreurs comme des opportunités tout va plus vite »

 

Robert Poynton est adepte d’une philosophie partagée par de nombreux créatifs, à savoir que « tout est bon ». Comme l’indique la phrase tirée du livre cité en gras ci-dessus, voir les erreurs comme des opportunités vous place d’emblée dans la bonne posture. C’est-à-dire celle qui permet d’appréhender au mieux l’imprévu. Il faut reconnaître que toutes les situations qui ne se déroulent pas comme prévu, nous poussent à réfléchir différemment. Et c’est justement dans ce cas de figure que la créativité se met à fonctionner avec plus de pertinence. Par exemple, un enseignant face à une classe dissipée agira différemment qu’avec une classe silencieuse.

Chaque situation vous oblige à modifier votre comportement pour arriver à un objectif. Dans le cas de l’enseignement, l’objectif est de transmettre un savoir. Il est donc fort à parier qu’un enseignant usera de sa créativité pour capter l’attention et enseigner dans les meilleures conditions. Cet exemple n’est qu’une situation parmi tant d’autres. Il vise à démontrer que, peu importe votre secteur d’exercice, l’imprévu a la particularité de se manifester dans tous les domaines et face à n’importe qui. Au cours de l’ouvrage, vous comprendrez par le biais de nombreux exemples comment d’autres ont fait face à l’imprévu pour en tirer profit.

Du créateur indépendant au chef d’entreprise, nul n’est à l’abri d’une situation incontrôlable. Et c’est justement tout l’intérêt des exemples exposés dans le livre. On découvrira ainsi comment un réalisateur, face à un problème d’éclairage, transformera cette contrainte en identité visuelle. Ces expériences sont nombreuses et jalonnent un parcours qui vise à ne plus prendre l’imprévu comme un obstacle insurmontable. Vous découvrirez ainsi au fil des chapitres comment justement analyser les contraintes et réagir au mieux.

 

Un propos juste et soutenu tout au long de la lecture

 

Lorsque je lis un ouvrage de ce genre, je prends le temps de noter plusieurs points. Tant est si bien que je ne délivre jamais une critique après lecture. J’ai pour habitude de laisser passer un temps pour mesurer l’impact des écrits. D’une façon générale, l’auteur nous séduit par sa plume. Du point de vue de l’enrichissement intellectuel, vous ne sortirez pas de cette lecture sans avoir mémorisé quelques points intéressants. 

 

« Il est en effet plus efficace de travailler dans un contexte où l’échec est acceptable, avec des expériences à petite échelle et un feedback immédiat, plutôt que dans un contexte où l’échec est exclu, où prédominent prudence et conservatisme. »

 

Il y a de nombreux passages qui nécessiteront des relectures pour bien prendre conscience de la bonne attitude à adopter. D’autant plus que l’auteur brasse véritablement un vaste champs de profils pour étayer son développement.

 

« Si la créativité est une nouvelle forme d’érudition, il nous reste pas mal de travail à accomplir. Utiliser l’improvisation comme source d’inspiration est une bonne façon de combattre beaucoup de préjugés que nous entretenons sur la créativité. Elle nous fournit également des clés sur les qualités à développer pour étendre notre créativité. »

 

Jouer pour dépasser ses blocages

 

Les jeux qui nous sont proposés sont assez efficaces pour sortir n’importe qui des habitudes et des a priori.  Ils cherchent à nous faire improviser et développer le lâcher prise pour creuser des directions intéressantes. Comme par exemple notre capacité à trouver des idées, accueillir des opportunités, réagir à une situation incontrôlable en groupe, etc… Le champ des possibles est assez large pour se dépasser en les effectuant.

 
 

Pour une plus grande efficacité, les jeux nécessitent d’être réalisés à plusieurs. Ce qui en soi est déjà une excellente étape de déblocage pour ceux qui ont l’habitude de créer seul. L’exercice « la ronde des objets » qui reprend les bases du brainstorming prendra plus de relief avec plus de participants. La technique du brainstorming peut s’effectuer seule mais trouve rapidement ses limites. D’où l’importance, au-delà de la lecture du livre, de chercher à mettre en pratique ces conseils avec un groupe de personnes, qui comme vous, pourrait avoir envie de dépasser leurs limites créatives.

Sachant que l’un des objectifs de l’auteur est de vous aider à dépasser vos blocages, je peux vous affirmer qu’en fin de lecture vous commencerez déjà à réfléchir différemment. Comme on pouvait s’y attendre, les nombreux exemples cités font mouche. C’est pour cela que prendre un carnet pour y apposer des annotations ne sera pas fortuit. Il est vrai que de nombreuses situations parleront à des professionnels de la création. Comme par exemple celles qui font référence au jeu de rôle. Et plus précisément l’idée d’incarner une femme quand on est un homme et inversement, afin d’aider au développement créatif. A condition bien entendu que ce soit dans un cadre précis avec des personnes capables de rebondir sur les actions de chacun.

 

Conclusion

 

Pour conclure, cette nouvelle parution optimiste et efficace ne peut qu’en ce moment être prise à sa juste valeur. Elle a pour avantage d’être complémentaire du livre « Concevoir » dans la même collection.  Vous pouvez en lire la critique en cliquant ici. Pour une somme modique, vous allez acquérir un peu plus de connaissances sur le sujet de la créativité. En supposant que vous preniez les quatre volumes, il est fort probable que vous observerez des résultats avant la fin de l’été. Il faut souligner que si vous êtes réfractaire à l’improvisation, ce livre vous fera changer d’avis sur le sujet. L’aspect le plus important de cet ouvrage est quand même de vous convaincre d’acquérir une posture d’improvisateur. L’exemple le plus significatif tient dans l’expression chère à Robert Poynton : Tout est bon à prendre. Par conséquent, on ne peut que lui faire confiance et plonger dans son livre pour confirmer ce propos.

 
 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.