Maison de la Céramique Contemporaine à Giroussens


 

Certains d’entre vous l’ont surement remarqué mais, en ce moment, je passe d’un lieu culturel à un autre et plus précisément dans la région Midi-Pyrénées. Cette magnifique région vous offre tellement de perspectives qu’il m’est difficile de trouver le temps de vider ma carte mémoire et de vous en délivrer qu’un seul point de vue. Les lieux, les gens et toute la culture qui s’y développe sont radicalement différents de ceux que j’ai pour habitude de côtoyer en Ile-de-France. Et j’admets que tout cela n’est pas pour me déplaire.

 

Découvrir un centre d’art puis un village classé en passant par un château en ruine n’est pas des plus déplaisant. J’irais même jusqu’à dire que c’est un mal nécessaire pour stimuler sa créativité. En passant d’une ville à une autre, on prend des notes et on remarque ce qui manque et ce qui ne nous manque pas. L’absence de courtoisie et les bousculades du métro parisien ne me concernent plus depuis quelques semaines. Et l’idée de retrouver ces habitudes et les incivilités croissantes de la capitale, alors que j’évolue dans un environnement où le chauffeur de bus vous dit bonjour et au revoir, ne m’enchante pas vraiment.

 

En attendant de retrouver Paris et son rythme frénétique qui vous fait manquer trois vernissages d’expositions quand vous en faites une seule, je me suis dit que vous aviez besoin de voir autre chose. Des images différentes de celles des murs blancs des showrooms. Et des œuvres qui ne sont pas forcément formatées pour prendre place sur une commode suédoise.

 

Pour cela, j’ai commencé ma nouvelle rubrique Carnet de Voyage avec un article sur l’impressionnante ville de Nantes. Je vous conseille de le lire si ce n’est pas déjà fait en cliquant ici. Je suis passé à Albi pour vous présenter le musée de la mode, vous pouvez cliquer ici pour lire cet article. Aujourd’hui, je continue sur ma lancée en vous proposant une incursion dans la petite ville de Giroussens. La ville, qui se situe à 30 minutes de Toulouse, accueille un centre d’art dédié à la céramique. Cette discipline bien que bénéficiant de beaucoup d’acteurs n’a pas toujours la visibilité qu’elle mérite. Afin de continuer mon périple à travers le territoire pour vous ramener des images toujours plus belles et inédites, je vous propose de me suivre dans cette ville au point de vue unique.

 

giroussens-musée-de-la-ceramique-P8242283

 

Depuis le centre ville de Giroussens, vous pouvez apercevoir ce petit train qui emmène les amoureux des plantes au jardin des martels. Il traverse des champs, passe sur le petit pont et vous dépose dans le parc… mais ceci est une autre histoire que je vous conterai peut-être. En attendant découvrons ensemble :

 

La maison de la céramique contemporaine

 

Le centre s’est donné pour mission de promouvoir la céramique sous toutes ses formes. Promesse tenue, l’espace qui est ouvert depuis 2000 s’est créé sous l’impulsion de trois partenaires. L’association Terre et terres, l’association Arts et Poteries et la Mairie de Giroussens. Il est géré par une association (Giroussens Céramique) depuis 2012. On célèbre si souvent le savoir faire dans les salons artistiques qu’il ne faut pas oublier qu’il y a des lieux où il est la base du projet.

 

Le choix du lieu de création du centre n’est pas un hasard. La poterie est une activité historique à Giroussens. Durant la période la plus florissante de l’activité, on pouvait compter jusqu’à 91 maîtres potiers au début du 17ème siècle. A cette époque, les potiers avaient le droit d’utiliser le bois de la forêt pour alimenter leurs fours. Privilège qu’ils n’ont pu garder et qui a participé à leur déclin. Des nombreuses pièces produites il en reste encore une partie dont la collection la plus importante est visible à Rabastens.

 

Le lieu imposant avec ses différents bâtiments se compose de plusieurs salles d’expositions. Trois grandes salles sont accessibles au sein desquelles vous pouvez apprécier des expositions thématiques dont une est dévolue à une figure locale. Les deux plus grandes salles accueillent des expositions qui changent régulièrement et qui permettent à différents artistes locaux ou invités d’être exposés dans un cadre magnifique.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104484

 

Dès l’entrée, des œuvres vous accueillent, comme ici avec cette sculpture de Nathalie Pouzet qui a subi l’intervention de Lois Walpole. Celui-ci a tissé la partie supérieure en fil de fer et vous verrez dans les images qui suivent qu’il n’est pas le seul à être intervenu sur l’un des bustes de l’artiste.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104337

 

1 Atelier, 1 Couple

 

Cette exposition confronte le travail de deux auteurs qui, en plus de vivre en couple, partagent le même atelier. La différence radicale des styles saute aux yeux et la grande salle qui permet de présenter leurs travaux accentue le décalage du travail de l’un par rapport à l’autre. Personnellement, c’est le travail de Nathalie Pouzet qui a retenu mon attention. Le travail de Jean Jacques Dubernard était certes tout autant mis en valeur et présenté avec soin. Néanmoins, avec ce type de présentation, notre sensibilité personnelle va toujours trancher de manière ferme pour l’un ou l’autre. Et dans mon cas, ce travail sur ces têtes bien qu’il puisse apparaitre trop classique pour certains m’a semblé intéressant sur quelques pièces.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104339

 

Les têtes, présentées sur leur présentoir, ressembleraient presque à des vestiges d’une autre époque. L’ouverture des têtes et les effets de matières sont des éléments de distinction pour une artiste qui a une approche très épurée du volume. D’une sculpture à l’autre, elle joue avec les effets de surfaces, et ce qui les rend contemporaines ne tient qu’à des petites subtilités qui ne se perçoivent pas forcément sur ces images.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104364giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104343

 

Les œuvres qui suivent sont le fruit d’une collaboration où des artistes sont intervenus sur les bustes aussi bien par le tatouage que par des compositions diverses. Il est vraiment intéressant de voir comment différents artistes s’approprient une œuvre et cherchent à y insérer leur identité. On verra successivement que chacun a choisi soit une approche classique, voire traditionnelle dans la réalisation, soit une approche plus contemporaine en ajoutant des objets hétéroclites.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104350Atelier Vannerie Archelle

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104347Pauline Dabear

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104357giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104359giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104360Chloé Ruchon

 

Vase ?

 

Cette exposition (visible jusqu’au 25 septembre) propose d’aborder la forme du vase par le biais de différents artistes aux personnalités opposées. Florence Racine, Maria Bosch, Marie Mazères, Thierry Baudry, voilà les quatre artistes qui occupent cet espace lumineux. La salle qui les accueille bénéficie d’une excellente condition lumineuse et permet d’apprécier les œuvres à leur juste valeur.

 
giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104390
 

La variété des formes et des couleurs n’est absolument pas au service d’une esthétique inaccessible, bien au contraire. On appréciera sans mal le jeu des formes et des assemblages que nous offre cet artiste. Je ne suis pas un expert en céramique, mais avec des lieux de ce type entièrement dédiés à cette pratique, on en devient curieux et attentif à la moindre particularité. Variations de couleurs, effet de gigogne, variété des échelles… on ne reste pas impassible devant toutes ces pièces. Mon seul regret réside dans le manque de présentation des procédés de fabrication que tout le monde ne maitrise pas forcément.

 
giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104410

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104397Florence Racine

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104430giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104395Thierry Baudry

 

En ce qui concerne ce travail, les formes évoquent des objets primitifs qu’on pourrait parfaitement voir dans une galerie archéologique. Le traitement de la matière était très intéressant à observer, tout comme les dessins qui démontrent une volonté de travailler l’aspect de surface dès l’esquisse.

 
giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104419giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104416

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104402Marie Mazères

 

En opposant des styles aussi différents, les organisateurs ont permis de se faire une idée des diverses possibilités de représentations possibles avec cette technique.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104413Maria Bosch

 

En accédant aux différentes salles, un ancien escalier situé en plein passage a été transformé en niche d’exposition.

Le genre de petits riens auxquels je suis toujours sensible dans les lieux d’exposition.

 
giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104463
 

Lucie Bouniol

 

Lucie Bouniol dispose d’un espace assez conséquent pour se rendre compte du cheminement de cette artiste. Elle est passée par l’école des beaux arts de Marseille puis celle de Paris. Un grand dessin est là d’ailleurs pour nous rappeler qu’elle habitait au dessus du jardin du palais royal.  Une variété d’œuvres d’art est exposée, allant du dessin à la sculpture. Les œuvres sont bien réparties et des documents sont disponibles pour en apprendre un peu plus sur cette artiste. Ses œuvres sont présentes dans différentes villes, allant du monument aux morts à la fontaine. Cependant, elle ne dispose pas de l’intégralité de la pièce d’exposition. Une vaste vitrine, en fond de salle, accueille la collection d’œuvres d’art de céramique de la ville.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104442giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104461

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104459

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104460

 

Lucie Bouniol est une figure locale importante et sa présence est notable dès votre arrivée en centre ville. La demeure familiale de l’artiste domine tout le village et se situe à coté de la maison de la céramique. Cette proximité s’explique simplement par le fait que le centre occupe les communs du château appartenant à la famille Bouniol. La commune a pu acquérir les bâtiments en s’engageant à accorder un espace muséal à Lucie Bouniol. L’imposante architecture de la maison, quant a elle, nous ferait regretter de ne pouvoir accéder au lieu. Mais si on est accoutumé au style de la région, on peut facilement imaginer à quoi ressemblent les pièces à l’intérieur.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine--P8104488

 

 La boutique

 

On entre et on sort par la boutique et je dois admettre que pour une fois cela ne m’a pas dérangé. La qualité des nombreuses pièces qui y sont présentes, et savoir qu’elles sont produites par des artistes, vous procurent déjà un sentiment d’émerveillement lorsque vous les touchez. La variété et l’immense choix que l’on vous propose permettront aux amateurs comme aux passionnés de s’offrir des objets sans regret.

 

giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104468giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104473giroussens-maison-de-la-ceramique-contemporaine-P8104472

 

Giroussens est une ville qui mérite un arrêt pour peu que l’on apprécie les belles choses et que l’on soit motivé pour voir des œuvres d’art dans un environnement rural. Aux alentours, de nombreux autres points d’intérêt pourraient vous intéresser autant pour la culture que pour le divertissement. Je ne peux que vous inviter à vous renseigner et à vous rendre sur les lieux pour apprécier, comme moi, cette ville qui comme un véritable mouchoir de poche en deviendra inoubliable.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.