Le jouet, un outil pour développer sa créativité ? 1


legoland_2© copyright image : Antoine Titus

 

C’est un point de vue, non, plutôt un discours persistant qui prend racine dans la culture populaire de n’importe quel pays, les jouets sont uniquement pour les enfants ! Point barre. L’expression est sans appel, essayez de convaincre qui vous voulez, mais si, en tant qu’adulte, vous possédez ce qui peut être assimilé à un jouet, les apprentis psychologues pointeront le bout de leur nez pour vous juger avec la plus grande finesse.

 

« Tiens, tu joues encore au lego ? A ton âge… »

 

Je ne sais pas ce qui me fait le plus sourire dans l’expression : l’étonnement ou la chute avec les points de suspension. Car tout est là, dans notre société il y a un âge spécifique pour tout, que ce soit pour des produits, des activités voire des relations de couples. Bientôt peut-être aurons-nous des aliments uniquement pour les adolescents. Attendez, finalement je crois que c’est déjà le cas ! Il faut croire que nous sommes condamnés à faire correspondre nos actes avec une tranche d’âge sinon c’est le sentiment d’exclusion assuré. A ce rythme là, on nous enseignera bientôt qu’il y aura un âge pour être créatif. D’ailleurs, dans bon nombre de livres sur le développement créatif on vous dira souvent :

 

« Laissez s’exprimer l’enfant qui est en vous »

 

En ce qui me concerne, je n’userai jamais de tel cliché pour vous donner une piste de développement créatif. Tout simplement car je respecte mes lecteurs et que je me vois mal faire preuve de familiarité avec un public que je ne connais pas. Ensuite, j’admets que cela ne veut rien dire. Imaginez-vous face à un coach qui vous dirait :

 

« Prenez une feuille et laissez s’exprimer l’enfant qui est en vous »

 

« Euh… plaît-il ? Je fais quoi ? Je dessine une maison et un soleil 

avec papa, maman et moi ? »

 

Il est vrai que l’on pourrait m’interpeller sur ce point, en me taxant de caricaturer un discours déjà vérifié, mais je ne partage pas le point de vue de nombreuses personnes associant créativité et monde de l’enfance. Non pas que je refuse de croire que notre créativité est facilement identifiable durant notre plus jeune âge, mais plutôt parce qu’il n’est pas nécessaire de remonter à cette période pour développer des instincts créatifs. C’est pour cela que je n’assimilerai pas des produits à un âge en particulier. Je veux bien admettre que si vous avez un hochet près de votre oreiller et qu’un manège éclairé flotte en musique au dessus de votre lit une consultation s’impose. Par contre, je n’insulterai pas un collectionneur de jouets Star Wars en lui disant de grandir. Si la vision de vaisseaux spatiaux lui permet de faire travailler son imagination et facilite sa capacité à s’évader, les jouets deviennent des outils au même titre que des livres d’inspirations diverses.

 

Pourquoi mon billet aujourd’hui s’intéresse-t-il à l’enfance et plus précisément aux jouets ? Tout simplement pour deux raisons. La première c’est qu’il existe de nombreux jouets qui vous permettront de développer votre créativité rien qu’en les observant. Vous n’y croyez pas ? Pourtant à moins d’avoir des enfants ou d’éplucher les catalogues de Noël, on sait rarement au final le genre de produits que les industriels proposent à nos chères têtes blondes (ou brunes).

 

La seconde c’est qu’il y a une quantité impressionnante de pistes à développer sur le sujet et ceci dans tous les domaines. Que vous soyez graphistes, designers, peintres et j’en passe il y a un véritable potentiel dans la création et le conditionnement des jouets. Qu’ils soient uniquement utilisés dans la décoration ou qu’ils soient capables d’interactions en temps réel, les jouets de demain se diviseront en plusieurs catégories.

 

_Ceux que nous avons toujours connus, que l’on peut facilement appeler les fondamentaux : de « puissance 4 » aux  boites de « lego », ils seront toujours présents.

 

_Ceux qui sont fabriqués par des adultes pour que d’autres adultes jouent avec leurs enfants. En général, ils ont une technologie embarquée et sont très aboutis dans leur fonctionnement et leur conception.

 

_ Et enfin, les jouets d’artistes couramment appelés Art Toy

 

Aujourd’hui, je ne définirai pas avec précision toutes les catégories. Car elles sont nombreuses et il n’y aurait pas assez de place dans ce billet pour vous expliquer comment tirer des idées de chacune d’entre elles. Par exemple, je n’ai pas mentionné les jouets dits « vintage » qui inspirent aussi bien les graphistes que les cinéastes.

 

Jouets d’artistes,  jouets artistiques ou Art toys ? 

 

J’aimerais attirer votre attention sur la catégorie des Art Toys, car cette catégorie s’est considérablement développée à travers le monde depuis les années 90. Au début des années 2000, j’avais déjà pu remarquer que bon nombre de figurines trônaient dans les vitrines des magasins « hype » de Barcelone. Quelques années plus tard, c’est dans une boutique parisienne que je fus confronté à un choix sans commune mesure avec ce que j’avais pu voir auparavant. Si le phénomène est bien ancré et surtout hiérarchisé dans différentes cultures comme au Japon ou aux Etats-Unis, j’ai pu remarquer il y a peu que de nombreux artistes à la recherche de revenus complémentaires (ou d’une notoriété différente) n’ont pas hésité à franchir le pas de la modélisation de leurs héros. 

 

En France, l’individu lambda ne fera pas de distinction entre une figurine standard et un Art Toy. Cela est d’autant plus compliqué qu’entre les différentes importations de produits et notre production locale seul un œil averti pourra organiser les objets par famille. Si vous vous demandez en quoi la production de figurines peut développer votre créativité, commencez par vous interroger dans le sens inverse, c’est-à-dire en vous demandant ce que vous pourriez créer comme figurine ou jouet qui mettrait en lumière votre personnalité artistique.

 

L’illustrateur Ashley Wood a vu son travail se décliner en figurines de robots et différents types de personnages. En observant le détail et la finition de ces derniers, on ne doute pas du prix qu’ils peuvent coûter. Par contre, il est intéressant de voir que ce milieu s’intéresse à des profils atypiques pour produire des pièces rares et par conséquent recherchées.

 Ashley-wood Un des nombreux exemples d’adaptation d’une peinture d’Ashley Wood en figurine.

 

On pourrait me dire que mon engouement pour cette pratique est démesuré et que le phénomène en lui-même est trop restreint pour être pris au sérieux. Pourtant dans les ventes aux enchères, les clients sont toujours avides de produits uniques et d’objets hors norme. Alors, mes questions sont les suivantes :

 

Que se passerait-il si Banksy décidait de fabriquer une série limitée de jouets le mettant en scène en train de poser un sticker ?

 

Que se passerait-il si Sheipard Fairey lançait une série limitée de wagons de trains sérigraphiée par ses soins ?

 

A partir de quel moment un objet identifié comme un jouet devient-il un objet d’art ?

 

Les Graffeurs ont parfaitement compris que les Art toys étaient en somme le prolongement de leur art dans une version accessible, à l’image d’un produit dérivé. Un artiste comme Keith Haring fut l’un des premiers artistes contemporains à initier la vente de produits dérivés (les fameux Pop Shop) et aujourd’hui son art est présent des tee-shirts jusqu’au ronds de serviettes. Vous qui cherchez à développer votre créativité, avez-vous seulement pensé à la possibilité de faire passer votre art de la 2D à la 3D ?

 

L’idée est bonne mais vous êtes un écrivain et vous ne voyez pas comment un jouet pourrait vous ouvrir un marché ou vous amener à imaginer d’autres histoires. Pourtant, la possibilité de travailler en binôme devrait vous interpeller, car au final quand un scénariste travaille de concert avec un auteur de BD il lui fournit un nombre de détails conséquents afin que celui-ci puisse illustrer la vision de l’auteur. 

 

Si, malgré tout, vous pensez que les jouets évoqués sont incapables de vous aider à trouver des idées, je vous propose d’observer comment différents auteurs ont travaillé sur le sujet du jouet dans des registres propres à chacun.

 

Dorothy

Voilà un collectif d’artistes qui détourne les soldats de plomb pour faire passer un message radicalement différent.

 

Dorothy_0025l Casualties of War Toy Soldiers

 

 

Julien Mauve

Un photographe, en prenant le parti d’utiliser les jouets dans leur sens premier,

a réussi à créer des images tantôt décalées tantôt surprenantes.

 

JulienMauve-BackToChildhood-4-600x403

 

Nathan Sawaya

La brique de lego est présente partout, dans la déco, le design, l’architecture et enfin les arts contemporains. Dire ici que les lego pourraient vous inspirer est d’une banalité si grande que je ne le ferai pas, ou plutôt je ne vous dirai pas comment vous en procurer ou comment les utiliser. Par contre, je citerai volontiers cet artiste qui use de la brique pour en faire des sculptures qui aujourd’hui trônent dans les galeries new-yorkaises.

 

Incredible-LEGO-Art-by-Nathan-Sawaya-heartfelt

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Commentaire sur “Le jouet, un outil pour développer sa créativité ?